Site

EDITORIAL

LES TRAVAILLEURS N’ONT RIEN A PERDRE QUE LEURS CHAINES. ILS ONT TOUT UN MONDE A GAGNER ! (KARL MARX, LE MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE)

Le Premier mai, les travailleurs comme chaque année ont manifesté dans le monde entier. Ils manifestent tous pour bien des raisons, en particulier contre leurs conditions de travail et leur exploitation. Mais surtout ils manifestent pour leur dignité de travailleur, pour pérenniser cette lutte pour la dignité d’année en année. Cette tradition est bien enracinée....lire la suite




Guadeloupe 1er mai 2016 : les travailleurs se font entendre !

Le 1er mai ce n’est pas la fête du travail, c’est la journée internationale de lutte des travailleurs du monde entier et c'est l’occasion de montrer au patronat et au gouvernement à son service que les travailleurs n’acceptent pas sans réagir les attaques patronales et veulent passer à l’offensive. 
Cette année, pour le 1er mai, près de 2 000 travailleurs se sont rendus à Saint François ....lire la suite

Les patrons pleurent le ventre plein

Les patrons du Bâtiment et des Travaux Publics ont lancé une campagne intensive de lobbying pour obtenir de nouvelles aides du gouvernement. 

Ils ont réalisé des campagnes d’affichage sur panneaux quatre par trois. On peut y lire le message suivant : « NON à la mort du BTP. Plus de 20 000 familles en deuil. Ne produisons pas de nouveaux ....lire la suite 






HAÏTI : LES TRAVAILLEURS ONT MANIFESTE LE PREMIER MAI A PORT-AU-PRINCE

À Port-au-Prince, pour riposter aux attaques des patrons, comme l’empoisonnement dans l’usine SISA, les travailleurs ont défilé ce Premier mai. Ils étaient plus de 400 à marcher depuis le parc Sonapi, dans la zone industrielle, jusque devant le palais national, bravant la police nationale......lire la suite




70 ANS DE LA LOI DE DEPARTEMENTALISATION : LA POSITION PARTICULIERE DE PAUL VALENTINO

La loi de départementalisation faisant des vieilles colonies de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane et de la Réunion juridiquement des « départements français » fut votée il y a 70 ans, le 19 mars 1946. Elle fut votée à l’unanimité par l’Assemblée constituante d’après-guerre. Cette loi défendue par les députés communistes de Guadeloupe et de Martinique fut rapportée et présentée par Aimé Césaire.
Pourtant dans cette belle unanimité, une position singulière fut présentée par le député socialiste Paul Valentino. Bien qu’il votât la loi, il fit entendre un autre point de vue que celui des autres députés des colonies. ....
lire la suite 






LE MOIS DE MAI SYMBOLE DE LUTTES

Les mois de février et mai en Guadeloupe et en Martinique sont des mois symboliques. Pendant ces mois-là, se sont produits de grands événements sociaux, marquant l’histoire du peuple antillais sous domination coloniale française.  

En février ont éclaté les plus grandes grèves des travailleurs agricoles, car c’est à cette période que débute la récolte sucrière, souvent retardée par l’intransigeance des patrons de la canne qui rejettent les revendications des travailleurs. Parmi ces derniers beaucoup tombèrent sous les balles de la soldatesque coloniale.....
lire la suite






GUADELOUPE : LE 20 AVRIL, 1500 LYCEENS MANIFESTAIENT CONTRE LA LOI TRAVAIL

Depuis le 7 avril, les trois quarts des lycées de Guadeloupe se sont mobilisés contre la « loi travail » qui veut donner tous les pouvoirs aux patrons. Le mercredi 20 avril, à l’appel du journal Rebelle ! et de Combat Ouvrier, des lycéens de plusieurs communes se sont rejoints à Pointe-à-Pitre pour manifester ensemble aux cris de : « Lwa travay, awa ! Woté sa ! » (non à la loi travail, retirez la.). Ils étaient 1 500 ....lire la suite 





dimanche 29 mai 2016

Porte paroles de Combat Ouvrier en Martinique et en Guadeloupe


Grève des lycéens

Son bouyon grève

Vidéos grève

Site Les travailleurs aux élections

Cliquez sur l'image

Combat Ouvrier n° 1154 en PDF cliquez sur l'image

Actualité de "Rebelle"

Articles à lire et à relire

Photos du procès des militants de "Rebelle"


Newsletters

Pour recevoir notre lettre d'information, abonnez-vous !


Pour la construction d'un parti
ouvrier révolutionnaire
en Martinique et
en Guadeloupe. Pour
l'émancipation des peuples
de Martinique et
de Guadeloupe. Pour la
reconstruction de la IVème
Internationale.

Dernière mise à jour::   7 mai 2016