Site

EDITORIAL

Le peuple grec étranglé par la finance internationale

ZoomLe 27 juin, les gouvernements européens ont proposé de prêter de l’argent à la Grèce à condition qu’elle accepte, entre autres, de s’attaquer aux pensions déjà très faibles de ses retraités. Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, a répondu qu’il demanderait l’avis de sa population par un référendum prévu pour le dimanche 5 juillet. Outrés, les autres chefs de gouvernement ont décidé que les négociations étaient «rompues». Le 28 juin, le gouvernement grec a ordonné que l’argent contenu dans les banques du pays soit bloqué, pour éviter une fuite des capitaux. Ce bras de fer est le dernier épisode d’un véritable hold-up.
Les dettes des États, qu’on appelle les «dettes souveraines», rapportent énormément de profits aux banques d’affaires. Il existe un «marché obligataire» – un secteur de la bourse où de riches investisseurs achètent des parts de la dette de tel ou tel pays. Si vous détenez, par exemple, 1% de la dette italienne (c’est le cas du groupe d’assurance Axa), vous touchez automatiquement 1% des remboursements effectués par le gouvernement italien, ce qui représente environ 1 milliard d’euros par an ! Comme la plupart des États remboursent régulièrement l’argent qu’ils empruntent  – en fait, une grosse partie de leurs «remboursements» consiste à payer aussi les intérêts. Cette rente est pratiquement sans risques.Lire la suite





Après le massacre de Charleston à bas le racisme contre le peuple noir !

Le 17 juin dernier en Caroline du sud aux États Unis, à Charleston, un jeune Blanc a tiré et tué 9 personnes Noires, dont le pasteur, dans une église fréquentée traditionnellement par des Noirs. Arrêté, le jeune raciste a déclaré qu'il voulait déclencher "une guerre de races" contre les Noirs, et qu'il revendiquait "la suprématie de "la race blanche" sur toutes les autres. Ce crime raciste a profondément ému la communauté noire ainsi que la population blanche et les autres communautés.
On peut penser que ce crime est l'œuvre d'un détraqué. Et il l'est sûrement. Mais il n'en reste pas moins vrai que ce détraqué est un produit de la société américaine qui baigne dans le racisme depuis des siècles. Et particulièrement contre les Noirs. Ce jeune Blanc raciste exprime des idées partagées par un certain nombre d'Américains blancs racistes même si ces derniers ne passent pas tous à l'acte. Ce massacre revendiqué ouvertement comme un acte raciste survient alors même qu'une série d'assassinats de Noirs a été perpétrée par des policiers blancs, comme à Ferguson, à New York et ailleurs. Selon les statistiques, tous les deux jours, un Noir est assassiné par les policiers blancs. En Caroline du sud même il y a quelques mois, un Noir, Walter Scott a été abattu de plusieurs balles dans le dos par un policier. La vidéo peut être vue sur Internet.
Le racisme anti Noir est donc loin....lire la suite 


Crédit Moderne : Les grévistes sont mobilisés pour une augmentation pérenne de leurs salaires !

ZoomLes salariés de cet organisme financier ont décidé de se mettre en grève le mercredi 17 juin 2015 après l’échec des négociations annuelles obligatoires de 2015 car ils estimaient les propositions d'augmentation de salaires faites par la direction insuffisantes. En effet, les résultats de l’année 2014 sont en ...lire la suite



Martinique : Un premier rendez-vous qui doit en appeler d’autres

ZoomLe dimanche 28 juin 2015, plus de 250 travailleurs se sont retrouvés à la Maison des Syndicats et ont défilé dans les rues de Fort-de-France. Cette manifestation faisait suite à une décision prise le 5 mai 2015 lors d’une réunion de la CGTM ayant réuni 300 militants.
En effet, le gouvernement Hollande
...lire la suite



Guadeloupe : il y a 30 ans, l'affaire Faisans

ZoomAu mois de juillet 1985, la Guadeloupe fut bloquée par des mobilisations et des barrages de rue qui, pendant une semaine, impliquèrent plusieurs milliers de personnes. Les faits qui déclenchèrent ces événements prirent le nom "d'affaire Faisans".
Georges Faisans, un militant de l'organisation MPGI (Mouvement pour la Guadeloupe Indépendante), s'en était pris à un enseignant blanc qui aurait donné un coup de pied à un élève noir. Faisans, révolté par cet acte qui symboliquement ....Lire la suite


Martinique : Manifestation de la CGTM contre la loi Macron et les attaques patronales

ZoomLes salariés ne se sont pas déplacés en grand nombre en ce  dimanche 28 juin. Néanmoins ils représentaient de nombreux secteurs d’activité. Des représentants de la Santé, du Bâtiment, de l’Agriculture, de la Sécurité Sociale, de la Métallurgie, des Municipaux, de l’ONF, de Datex  ou de Mozaïk (réseau de la compagnie foyalaise de transports urbains), pour ne citer que ceux-là, étaient présents. Les manifestants ... Lire la suite



Guadeloupe : La CGTG condamnée pour diffamation

ZoomDimanche 05 juillet, la CGTG organise un déjeuner champêtre pour faire face aux deux condamnations qu’elle vient de subir devant la cour d’appel de Basse-Terre. Par deux arrêts datés du 20 avril 2015, la cour d’appel a confirmé les jugements de première instance condamnant la CGTG pour diffamation à l’encontre des patrons békés du supermarché Milenis, Martin et Jean Despointes. En 2013 la section CGTG....lire la suite 




Martinique : Mairie de Basse Pointe, des négociations qui resteront sous surveillance.

ZoomLe mardi 16 juin dernier, la maire de Basse-Pointe, Mme Casimirius, a annoncé qu’elle avait déposé plainte contre X pour escroquerie suite à sa découverte de manœuvres délictueuses de certains cadres. Ces derniers se seraient fait octroyer indument certaines primes pendant plusieurs années.
La maire a fait cette annonce lors d’une séance de négociation avec les représentants ....lire la suite



Guadeloupe : Fermeture de l'hôtel Manganao : Face aux patrons voyous, une riposte d'ensemble est nécessaire !

ZoomLa direction de l'hôtel Manganao a décidé de fermer l'hôtel. Il est mis en liquidation judiciaire, mettant plus de 150 travailleurs sur le carreau. Pourtant l'hôtel était bénéficiaire. De plus, la société gestionnaire de l'hôtel la SARL- PEMA a bénéficié  des aides de l'État et des fonds européens....lire la suite



République Dominicaine : Le pouvoir raciste et criminel chasse des milliers d'Haïtiens

ZoomLe 18 juin, le gouvernement dominicain a mis fin au «programme d’enregistrement des étrangers» (PNRE). Désormais, il est permis d’expulser tout étranger ne prouvant pas la nationalité dominicaine. Le décret de 2013 qui «retire aux enfants d’immigrés haïtiens leur citoyenneté dominicaine, et ce rétroactivement, en remontant jusqu’à 1930» est mis en application. Des dizaines de milliers de personnes nées.....lire la suite



Guadeloupe : Le Pen péké palé : succès du meeting.

ZoomLe 19 juin, le meeting organisé à la salle Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre a rassemblé 120 personnes. La réunion a débuté par une minute de silence dédiée aux victimes de la tuerie de Charleston, aux États-Unis, et à Danielle Fletcher, récemment décédée. Il y a eu ensuite la projection d’un documentaire, réalisé par le collectif de Martinique Marine déwò, pour expliciter la véritable nature du Front National.
Des représentants des diverses organisations....Lire la suite 


mardi 7 juillet 2015

Porte paroles de Combat Ouvrier en Martinique et en Guadeloupe


Déclaration de Combat Ouvrier à propos des élections régionales

Cliquez sur l'image

Fête de Combat Ouvrier en Guadeloupe

"Rebelle" dénonce !

Cliquez sur l'image

Combat Ouvrier n° 1136 en PDF cliquez sur l'image

Cliquez sur l'image

Actualité de "Rebelle"

Articles à lire et à relire

Photos du procès des militants de "Rebelle"


Newsletters

Pour recevoir notre lettre d'information, abonnez-vous !


Pour la construction d'un parti
ouvrier révolutionnaire
en Martinique et
en Guadeloupe. Pour
l'émancipation des peuples
de Martinique et
de Guadeloupe. Pour la
reconstruction de la IVème
Internationale.

Dernière mise à jour::   04 juillet 2015